La fréquence de change des protections urinaires

30/05/2017
La fréquence de changement des protections urinaires dépend de deux facteurs : le type de protections utilisées et le type d’incontinence de vous ou de votre proche.

Les protections urinaires retiennent les liquides en profondeur et permettent ainsi de garder votre peau au sec pendant plusieurs heures. Le liquide urinaire va ainsi retenu au sein du tissu. Dans le cas d’une incontinence sévère (liée à une pathologie neurologie ou une instabilité vésicale), un rythme de trois protections par jour est conseillé : soit le matin, en milieu de journée et juste avant le coucher.

La plupart des protections peuvent être aussi bien portées la journée que la nuit. Certaines sont spécialement étudiées pour être utilisées pendant son sommeil, la principale différence réside dans une absorption plus importante. Toutefois si le changement de protection se fait ressentir de façon trop récurrente, votre besoin en matière de protections urinaires doit être réévalué soit par un médecin ou par l’un de nos conseillers.

Pour bien choisir sa protection urinaire il est important de se poser les bonnes questions. Comme nous avons pu le voir précédemment, plusieurs facteurs peuvent provoquer des troubles urinaires. Votre protection pour incontinence doit s’adapter à 6 critères :

  • Votre taille
  • Votre poids
  • A l’absorption souhaitée
  • Votre pathologie
  • Votre capacité à vous mouvoir
  • A votre traitement et à ses effets

Les protections incontinence existantes

Je découvre les changes complets

Un témoin présent sur les protections signale son changement

Les protections incontinence sur Bastide Le Confort Medical sont munies d’un indicateur de saturation. Dès que le changement doit être opéré, un témoin sur la protection vous le signale. Par exemple, la marque PREMIA que nous proposons sur notre boutique en ligne utilise ce système. Les changes PREMIA sont munis d’une écriture au centre qui s’efface en cas de présence d’urine. N’oubliez pas qu’une protection urinaire adaptée à votre incontinence ou à celle de votre proche permettra de garantir un certain confort d’utilisation et de préserver l’autonomie du change tout en évitant le risque de fuites. Nous évoquerons dans un prochain article comment bien choisir sa protection urinaire en fonction de son type d’incontinence.

Comment respecter le protocole d’hygiène ?

Les protections absorbantes pour incontinence ont vocation à améliorer l’hygiène et le confort. Que vous utilisiez des changes complets, des changes anatomiques ou  des slips absorbants, voici quelques règles à respecter pour réaliser un change correct.

  1. Pensez à faire preuve de délicatesse lors de la mise en place afin de limiter les problèmes de rougeurs et d’irritations de la peau.
  2. Nous vous rappelons qu’il ne faut jamais secouer la protection lors sa mise en place, ni modifier sa structure.
  3. Afin de préserver votre barrière cutanée, nous vous recommandons d’utiliser pour la toilette intime un gant de toilette à usage unique et  d’appliquer ensuite une crème hydratante.

Pensez à préserver sa peau : 

L’incontinence urinaire peut mettre à rude épreuve notre barrière cutanée et provoquer des rougeurs, des gerçures ou des lésions. Si des problèmes cutanés apparaissent :

  • Observer les lésions (nature, siège)
  • Vérifier  la  bonne  adaptation  du  type  de  change  et  son positionnement
  • Mettre  en  place  des  actions  correctives  pour  traiter  les lésions et prévenir leur réapparition.

En cas de lésions

Si la lésion se situe sur la face interne des cuisses, cela signifie que les élastiques sont trop tendus. Il faut les repositionner aux plis de l’aine

En cas de rougeurs ou phlyctènes

Si elles proviennent des élastiques ? Utilisez un slip filet plus large

Il y a des éruptions à la taille ? Evitez de retourner le change contre votre peau

Pour faire face aux rougeurs,  lésions ou phlyctène nous vous conseillons de :

  • Multiplier les soins d’hygiène
  • Faire attention à la durée de pose du change
  • Ne pas mettre de produit ou un autre change entre la peau et le change en place
  • Revoir la mise en place du godet.

En cas de fuites

  • Revoir le positionnement du change
  • Les élastiques sont mal ajustés
  • Le change est trop grand / le change est trop petit
  • Revoir le positionnement du change
Bastide le confort médical s'engage :
Inscrivez-vous à la newsletter
se désinscrire
Copyright © 2019 |Bastide Le Confort Médical |Mentions légales
L'article a bien été ajouté à votre panier
Que souhaitez-vous faire maintenant ?
Poursuivre la navigation