Sommaire
Qu'est-ce-que l'Incontinence?
Quels sont les différents types d'incontinence ?
Comment prévenir l’incontinence ?
Comment soigner naturellement son incontinence ?
Comment traiter l’incontinence ?
Quel examen faut-il pratiquer pour identifier une incontinence ?
Quelle opération faut-il envisager pour lutter contre l’incontinence urinaire ?
Qui consulter en cas d’incontinence urinaire ?
Quels exercices pratiquer pour réduire les risques d’incontinence ?
Pourquoi peut-on souffrir d’incontinence quand on rit, quand on tousse ou quand on saute ?
Pourquoi peut-on uriner sans s’en rendre compte ?
Peut-on souffrir d’incontinence à 30 ? à 50 ans ? à 60 ans ?
Peut on présenter des fuites urinaires après une grossesse ou un accouchement ?
Devient-on incontinent après un AVC (accident vasculaire cérébral)?
Peut-on devenir incontinente après une hystérectomie ?
Peut-on souffrir d’incontinence après une opération de la prostate ?
Pourquoi risque-t-on d’avoir des fuites urinaires après le retrait d’une sonde urinaire ?
Est-t-il possible d’avoir des fuites urinaires après un rapport amoureux/sexuel ?
Pourquoi une hernie discale peut-elle déclencher une incontinence ?
Il y a-t-il des risques d’incontinence après une opération des hémorroïdes ?
Qu’appelle-t-on une vessie hyperactive ?
Incontinence et Alzheimer
Incontinence et parkinson
Pourquoi la ménopause entraine-t-elle une incontinence ?
Qu’est-ce qu’une cystite ?

Toutes nos réponses à vos questions

Qu'est-ce-que l'Incontinence?

L'incontinence est une perte involontaire, qui survient en dehors des mictions volontaires. L’incontinence est la conséquence de l’altération d’un ou plusieurs des mécanismes intervenant lors de la miction. Elle peut être urinaire, fécale et/ou mixte. Cette pathologie peut affecter les hommes et les femmes à tous les âges de la vie. Cependant la majorité des adultes le deviennent après 65 ans.

Quels sont les différents types d'incontinence ?

  • L'incontinence à l'effort est une incontinence urinaire que ce traduit par des fuites involontaires provoquées par une quelconque activité physique augmentant la pression abdominale.
  • L'incontinence anale correspond à l'émission involontaire de gaz et/ou de selles liquides et/ou solide. Les personnes atteintes d'incontinence anale sont dans l'incapacité pouvoir retenir les matières et/ou les gaz.
  • L'incontinence fécale se traduit par l'incapacité de retenir les selles. 
  • L'incontinence fonctionnelle est l'incapacité d'atteindre un lieu d'aisance à temps en raison de difficultés liées à une maladie physique ou mentale.
  • L'incontinence urinaire mixte se définie comme la combinaison d'une incontinence par impériosité et d'une incontinence à l'effort.
  • L'incontinence par impériosité plus globalement connue sous le nom incontinence urinaire d’urgence, est une incontinence urinaire qui se traduit par un besoin pressant d'uriner et la vessie libère involontairement de l'urine.
  • L'incontinence par regorgement correspond à écoulement d'urine constant ou épisodique, généralement provoqué par une obstruction ou une lésion nerveuse qui provoque une contractions désordonnées du muscle vésical.

Comment prévenir l’incontinence ?

Chez l’enfant, il est possible de prévenir l’incontinence et plus particulièrement l’énurésie en faisant en sorte qu’il ne se retienne pas, qu’il urine dès que l’envie se présente.

Chez l’adulte, il est recommandé pour réduire le risque d’incontinence, de muscler son périnée, manger équilibrer pour ne pas être en surpoids et éviter toute constipation, réduire le tabac, le café, l’alcool et autres produits pouvant irriter la vessie.

Comment soigner naturellement son incontinence ?

Il existe des traitements naturels pour réduire ou prévenir les risques d’incontinence comme les huiles essentielles (basilic, cyprès…), les tisanes ou les gélules à base de plantes. Le cranberry par exemple, réduit les risques d’infection urinaire, la verge d’or prévient les calculs rénaux tandis que la prêle évite l’inflammation de la prostate.

Se relaxer, adopter des mesures hygiéniques ou des thérapies alternatives comme l’homéopathie sont également des solutions à envisager pour lutter contre l’incontinence.

Comment traiter l’incontinence ?

Pour solutionner l’incontinence urinaire, il existe des remèdes naturels, médicamenteux ou chirurgicaux. Il est recommandé de consulter un médecin dès que les premiers symptômes se font ressentir.

Quel examen faut-il pratiquer pour identifier une incontinence ?

Pour observer les problèmes d’incontinence, il est possible de pratiquer un examen urodynamique qui analyse le fonctionnement de la vessie en y introduisant une sonde. Un examen gynécologique, une échographie ou un scanner sont également des éléments de contrôle.

Quelle opération faut-il envisager pour lutter contre l’incontinence urinaire ?

Pour les personnes qui souffrent d’une incontinence urinaire invalidante au quotidien, il est possible grâce à la chirurgie de poser des bandelettes de soutien. Celles-ci se place sous l’urètre (conduit qui évacue l’urine de la vessie) et forme une sorte de petit « hamac ». On estime que plus de 85% des personnes opérées n’ont plus de troubles de l’incontinence après l’opération. Malgré tout, cela ne fonctionne que pour l’incontinence d’effort.

Qui consulter en cas d’incontinence urinaire ?

Le médecin spécialisé dans le fonctionnement de l’appareil urinaire et les problèmes d’incontinence est appelé urologue.

Quels exercices pratiquer pour réduire les risques d’incontinence ?

En cas d’incontinence, il est recommandé de pratiquer des exercices de rééducation du périnée dits de Kegel.

Tout d’abord veuillez à ne pas pratiquer cet exercice avec une vessie pleine ou bien pendant que vous urinez. Idéalement, cet exercice se pratique allongé mais vous pouvez aussi le faire assis. Il s’agit de contracter de façon répétée vos muscles pelviens. Pour cela il suffit de contracter vos muscles pendant 5 secondes comme si vous vouliez attraper quelque chose avec votre vagin puis relâchez pendant 10 secondes. Recommencer l’exercice d’une dizaine de fois au minimum 4 à 5 fois par semaine.

Pourquoi peut-on souffrir d’incontinence quand on rit, quand on tousse ou quand on saute ?

Ces symptômes sont liés à une incontinence d’effort. La pression abdominale comprime le muscle de la vessie qui se contracte anormalement et contraint le sphincter à s’ouvrir de façon involontaire.

Pourquoi peut-on uriner sans s’en rendre compte ?

Uriner sans s’en rendre compte peut être dû à une infection urinaire ou à un dysfonctionnement de l'appareil urinaire. Il est recommandé de consulter un médecin.

Peut-on souffrir d’incontinence à 30 ? à 50 ans ? à 60 ans ?

L’incontinence urinaire touche toutes les tranches d’âge. Avant 30 ans, les fuites urinaires sont le plus souvent liés à des infections urinaires. Entre 50 et 60 ans, l’incontinence résulte, chez la femme d’une baisse d’hormones et chez l’homme d’un dysfonctionnement de la prostate. Après 60 ans, un affaiblissement du plancher pelvien lié au vieillissement peut entrainer des fuites urinaires.

Peut on présenter des fuites urinaires après une grossesse ou un accouchement ?

Avec la pression du bébé, il est fréquent d’avoir quelques fuites urinaires en fin de grossesse. Après l’accouchement, certaines femmes présentent une incontinence d’effort. C’est souvent le cas lorsqu’il s’agit d’un premier accouchement

Devient-on incontinent après un AVC (accident vasculaire cérébral)?

Après un AVC plus de 50% des personnes déclarent des fuites urinaires durant leur hospitalisation. On estime que 2 personnes sur 10 voient les troubles urinaires persister toute leur vie.

Peut-on devenir incontinente après une hystérectomie ?

L’hystérectomie est une opération qui consiste à retirer tout ou partie de l’utérus. Cela peut entrainer une incontinence urinaire chez 10% des femmes opérées. L’incontinence d’effort est la plus courante lors d’une hystérectomie car des lésions peuvent subvenir au niveau du plancher pelvien, du sphincter, de l’urètre ou des nerfs de la vessie.

Peut-on souffrir d’incontinence après une opération de la prostate ?

La prostate, chez l’homme, est une glande qui se situe entre la vessie et l’urètre. Quand celle-ci pose un problème (ex : cancer), elle est retirée par le biais d’une opération appelée prostatectomie. Les patients sont sujets durant quelques mois (2 à 3 mois) à des fuites urinaires liées à la pose d’une sonde vésicale laissée le temps de la cicatrisation. Seuls 2% des personnes opérées souffrent d’incontinence permanente.

Pourquoi risque-t-on d’avoir des fuites urinaires après le retrait d’une sonde urinaire ?

Oui il est possible d’avoir des fuites après le retrait d’une sonde urinaire car celle-ci peut entrainer des infections telles que des cystites.

Est-t-il possible d’avoir des fuites urinaires après un rapport amoureux/sexuel ?

Quand des fuites urinaires se manifeste au cours et après un rapport sexuel, on parle d’incontinence coïtale. Il s’agit d’une incontinence d’effort provoqué par une faiblesse du plancher pelvien.

Pourquoi une hernie discale peut-elle déclencher une incontinence ?

Une hernie discale peut comprimer les liaisons qui rejoignent la mielle épinière et la vessie et entrainer différents types d’incontinence (d’effort, d’urgence, d’impériosité).

Il y a-t-il des risques d’incontinence après une opération des hémorroïdes ?

Les hémorroïdes sont des veines situées au niveau du canal anal qui peuvent gonfler et se dilater en cas d’effort trop intense. Les hémorroïdes peuvent être retirées par le biais d’une opération si elles s’avèrent trop volumineuses et douloureuses. Le temps de la cicatrisation, certains patients peuvent être atteints par une incontinence fécale qui peut durer jusqu’à 3 semaines.

Qu’appelle-t-on une vessie hyperactive ?

Environ 15% de la population souffre d’incontinence liée à l’hyperactivité de la vessie. Le muscle de la vessie se contracte pour éliminer les urines alors que la vessie est en cours de remplissage au lieu d’attendre que celle-ci soit réellement pleine.

Incontinence et Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui entraine une perte de mémoire et une défaillance des facultés cognitives. La personne atteinte de cette maladie perd conscience de son corps et ne parvient plus à retenir son envie d’uriner.

Incontinence et parkinson

La maladie de Parkinson se caractérise par une perte de connexion entre les cellules du cerveau. C’est une maladie neurodégénérative. Elle peut causée une incontinence par impériosité. La personne perd peu à peu le contrôle de sa vessie et de son sphincter et déclarent des fuites urinaires.

Pourquoi la ménopause entraine-t-elle une incontinence ?

La ménopause qui touche toutes les femmes, généralement à partir de 50 ans, marque la fin de la fonction reproductive de la femme. Les ovaires cessent leur activité et la production d’œstrogènes baisse. C’est cette réduction d’hormones qui entraine un affaiblissement du plancher pelvien et l’apparition de fuites urinaires.

Qu’est-ce qu’une cystite ?

La cystite est une infection urinaire bégnine courante. Elle touche davantage la femme que l’homme à cause de la différence de taille de l’urètre (plus court chez la femme). La cystite entraine une incontinence par urgenterie. La personne ressent une envie d’uriner plus fréquente que la normale.

Découvrez notre espace conseil

Bastide le confort médical s'engage :
Restons connectés
Inscrivez-vous à la newsletter
se désinscrire
Copyright © 2019 |Bastide Le Confort Médical |Mentions légales
L'article a bien été ajouté à votre panier
Que souhaitez-vous faire maintenant ?
Poursuivre la navigation