Les fuites urinaires masculines

05/02/2019
Après 50 ans, des fuites urinaires peuvent surgirent chez certains hommes. Les fuites urinaires consistent en un écoulement involontaire d’urinaire à la suite d’un effort ou d’une envie pressante à tout moment de la journée ou de la nuit.

Les hommes sont moins soumis aux fuites urinaires que les femmes

Selon une étude, les fuites urinaires ne considèrent que 10% des hommes de plus de 60 et seulement 30% des plus de 90 ans. Ce phénomène est lié à la présence de la prostate qui lorsqu’elle grossit, bloque l’écoulement naturel de l’urine, réduisant ainsi les risques de fuites. De plus, le sphincter de l’urètre de l’homme (qui joue un rôle de verrou) est plus puissant que celui de la femme et donc plus efficace quand il s’agit d’empêcher l’évacuation de l’urine hors de la vessie. Enfin, l’urètre (sorte de tuyau qui relie la vessie à l’orifice de sortie) masculin est plus long que celui de la femme permettant réduisant à nouveau le risque de fuites.

L’appareil urinaire masculin

Plusieurs organes participent au fonctionnement de l’appareil urinaire masculin :

Les reins, tout d’abord, servent à filtrer le sang et les impuretés pour les transformer en urine qui va s’écouler dans la vessie par deux canaux appelés uretères. Une fois dans la vessie, le liquide est guidé jusqu’à l’orifice urinaire par l’urètre qui est accessible grâce au sphincter urétral. Celui-ci se contracte pour bloquer l’évacuation de l’urine et se relâche pour la laisser passer au moment de la miction. Chez l’homme, un organe, la prostate, entoure l’urètre et est en contact avec le sphincter. Les fuites urinaires masculines sont souvent liées à des problèmes de prostate.

Les causes des fuites urinaires chez l’homme

Il existe plusieurs sources de fuites urinaires dont les plus courantes sont :

  • Une contraction irrégulière de la vessie, appelé incontinence par hyperactivité de la vessie.
  • Une incompétence du sphincter: elle survient le plus souvent après une intervention chirurgicale impliquant un cancer de la prostate. Il arrive que durant l’opération, le sphincter soit endommagé et ne joue plus son rôle de « clapet ».
  • Une incontinence par regorgement: c’est la cause de fuites urinaires la plus courante chez l’homme. Lorsque la vessie rencontre un obstacle de façon récurrente, elle ne va pas parvenir à se vider complétement et elle va rester pleine en permanence. On appelle cela une rétention chronique.
  • Une incontinence par impériosité: la personne ressent un besoin urgent d’uriner même si la vessie n’est pas pleine. Cela peut être le résultat d’une infection urinaire ou prostatite. Une forte pression s’exerce sur le sphincter qui est contraint de laisser passer les urines.

Comment traiter les fuites urinaires ?

Tout comme il y a de nombreuses causes de fuites urinaires, il y a de nombreux traitements à envisager pour les traiter. Le premier est une rééducation du périnée. On pense à tort que cela ne concerne que les femmes alors que non. Cela sert à muscler les muscles du plancher pelvien de sorte à améliorer la qualité de l’érection et à réduire les risques d’incontinence.

Voir la méthode pour pratiquer les exercices Kegel pour la rééducation du périnée.

Les autres traitements sont prescrits par les médecins qui peuvent opter pour une médication ou une intervention chirurgicale.

Quelles protections urinaires choisir ?

En cas de fuites légères, les protections masculines sont les plus adaptées. Il s’agit de protections en forme de « coquilles » qui se placent à l’intérieur de vos sous-vêtements à l’aide d’une bande adhésive. Elles conviennent aux hommes actifs et autonomes qui souffrent de faibles troubles urinaires. Pour plus de sécurité, il existe également des protections plus absorbantes mais tout aussi discrète car elles imitent la forme d’un slip et passent inaperçues sous vos vêtements.

 

 

Bastide le confort médical s'engage :
Inscrivez-vous à la newsletter
se désinscrire
Copyright © 2018 |Bastide Le Confort Médical |Mentions légales
L'article a bien été ajouté à votre panier
Que souhaitez-vous faire maintenant ?
Poursuivre la navigation