Définition de l'incontinence

L’incontinence en quelques mots

Pour mieux comprendre l’incontinence voici quelques définitions qui vous permettront de mieux comprendre cette pathologie.

Qu’est-ce que la continence ?

C’est garder la maîtrise de sa miction, c’est-à-dire, pouvoir uriner quand on l’a décidé.

Qu’est-ce que l’incontinence ?

C’est la perte d’urine involontaire, qui survient en dehors des mictions. L’incontinence est la conséquence de l’altération d’un ou plusieurs des mécanismes intervenant lors de la miction.

Définition des types d'incontinence

Quelle est mon incontinence ?

Plusieurs types d’incontinence existent. Apprendre à connaitre son incontinence c’est choisir une solution adaptée pour améliorer son quotidien.

Incontinence à l’effort

Le périnée et le sphincter maintiennent fermée la vessie et empêche naturellement les écoulements d’urine. Si ces derniers n’assurent plus ou dans de moindres mesures leurs fonctions, certaines pressions abdominales, provoquées par  la toux, le rire ou un effort physique, pourront occasionner des fuites.  

Incontinence par impériosité (fuites involontaires)

L’incontinence par impériosité correspond à une contraction anormale de la vessie pendant son remplissage. Le sphincter ne peut résister à la pression de la vessie, ce qui entraine des fuites urinaires.

Incontinence par regorgement (perturbation du fonctionnement de la vessie)

L’incontinence par regorgement est la forme la plus fréquente chez l’homme, souvent due à une perturbation de la fonction d’évacuation de la vessie. La vessie engendre un trop plein qui affaiblit le muscle vésical.

Incontinence relative à une affection neurologique

Certaines pathologies neurologiques peuvent altérer le contrôle du périnée ou du sphincter et engendrer des mictions involontaires.

Voir le glossaire incontinence

Comment l'incontinence se traduit au quotidien ?

Mon incontinence et mon quotidien

Les troubles mixtes ou urinaires peuvent avoir des conséquences psychologiques et sociales. Voici quelques exemples de témoignages exprimés par des personnes incontinentes :

Les inquiétudes liées à l'incontinence

  • La crainte d’arriver trop tard aux toilettes
  • Une gêne et des irritations désagréables
  • L’appréhension « d’être mouillé »
  • La peur de sentir mauvais
  • Un sentiment de honte
  • Un manque de confiance en soi
  • Une perte de temps, des lavages, des changes,
  • La crainte d’indisposer l’entourage
  • Une dévalorisation avec repli sur soi et un risque d’isolement.

Les facteurs favorisants l’incontinence

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine des troubles urinaires. Il est important de les connaitre afin de choisir la solution la plus adaptée. En voici quelques exemples :

  • Infections urinaires répétées
  • Iatrogénie (conséquences néfastes sur l'état de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiquée ou prescrit par un professionnel de santé habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé.)
  • Fécalome
  • État confusionnel
  • Dépendance physique
  • Déficit cognitif

Une bonne miction dépend des facteurs suivants :

  • Un  système  de  transmission  intact   :   toute   altération ou maladie du système nerveux a une incidence sur la continence
  • Une vessie normale de capacité suffisante
  • Un bon équilibre entre la pression d’expulsion  exercée par la vessie, et celle de retenue exercée par l’urètre et les sphincters
  • Une bonne tonicité musculaire.
7 conseils pour prévenir et limiter l'incontinence
Bastide le confort médical s'engage :
Restons connectés
Inscrivez-vous à la newsletter
se désinscrire
Copyright © 2019 |Bastide Le Confort Médical |Mentions légales
L'article a bien été ajouté à votre panier
Que souhaitez-vous faire maintenant ?
Poursuivre la navigation